Episode 5 : surchauffe moteur

  • Thermostat aussi appelé calorstat bloqué (ils ne s’ouvrent pas, défectueux ou comme parfois monté a l’envers). Bouchon de radiateur ouvert, le flux est visible à l’ouverture du calorstat. Pour vérifier son fonctionnement, il suffit de le mettre dans une casserole d’eau chaude.
  • Pompe à eau obstruée par la corrosion et / ou des débris.
  • Radiateur encrassé ou capacité de radiateur insuffisante.
  • Joint de culasse soufflé dans le conduit .
  • Joint de culasse défectueux avec fuite de compression dans le circuit et présence de gaz ou d’huile.
  • Tuyau du radiateur inférieur pincé (ressort intérieur absent ).
  • Gaines d’eau obstruées (particules de fer et autres débris).
  • Bloc moteur  »calcairisé » par l’usage d’eau du robinet, et/ou au bout d’années d’usage sans entretien adapté…
  • La taille des poulies est incorrecte, ce qui entraîne un fonctionnement trop rapide de la pompe à eau.
  • Le calorstat a été retiré (le moteur surchauffera dans la circulation uniquement). C’est souvent le cas aux US pour masquer un problème de chauffe.
  • Mauvais calage à l’allumage.


Pression d’huile basse

  • Sonde de pression défectueuse ou encrassée. Ce capteur se trouve juste au dessus du filtre a huile coté conducteur.
  • Jeux de roulements excessifs (paliers de vilo, paliers de bielles, paliers d’arbre à cames, vilebrequin). La y’a du boulot mais les coussinets de vilebrequin sont facilement vérifiables.
  • La pompe à huile est desserrée ou le joint est défectueux. Sur les 289 /302, l’arbre à cames entraine l’allumeur qui entraine la pompe a huile
  • Un bouchon d’huile est desserré ou manquant dans le moteur (coté chaîne de distribution, ou coté cloche)

Prochain épisode : Batterie / Alternateur / Régulateur ( système de charge )

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *