Episode 4 : les performances moteur

Quelques pistes de recherche sur les performances moteur :

  • Ratés à l’allumage
  • Bougies d’allumage défectueuses ou encrassement
  • Rupture d’isolation des fils d’allumage
  • Batterie faible
  • Espace entre points d’allumage incorrect. (vis platinées)
  • Faible masse du distributeur (vérifiez la masse)
  • Bobine d’allumage défectueuse
  • Capuchon ou rotor de distributeur fissuré
  • Système d’allumage humide
  • Câblage d’allumage primaire ou secondaire
  • Joint de culasse fendu entre les cylindres
  • Mélange de carburant extrêmement pauvre

Mauvaise performance à l’accélération :

  • Mélange de carburant extrêmement pauvre
  • Trop d’avance à l’allumage
  • Ou trop de retard à l’allumage
  • Courbe d’avancement centrifuge incorrecte
  • Courbe d’avance à dépression agressive
  • Bobine d’allumage défectueuse
  • Fils d’allumage défectueux
  • La tringlerie des gaz est mal réglée (ne s’ouvre pas complètement)
  • Les secondaires ne s’ouvrent pas sur les carburateurs a quatre corps.

Fumée a l’échappement :

  • En accélération, mélange trop riche ou usure excessive des segments
  • Au démarrage, guides de soupape et / ou joints de queues de soupape usés
  • Une fumée constante au ralenti – la paroi du cylindre et des segments de piston usés
  • Fumée noire : mélange de carburant trop riche
  • Fumée blanche : Liquide de refroidissement (joint de culasse) ou liquide de transmission automatique par l’intermédiaire d’une membrane de vacuum modulator rompue
  • Fumée bleue : huile moteur.

Prochain épisode : surchauffes moteur et pression d’huile.

Continue Reading

Episode 3 : Le moteur tourne mal

Le moteur tourne mal :

  • Le carburateur s’étouffe (avec un mélange riche).
  • Mélange de ralenti mal ajusté.
  • Joint de collecteur d’admission, entretoise de carburateur, durites .
  1. La dépression du collecteur doit être de 15 à 22 pouces mercure au ralenti (à vérifier au dépressiomètre) soit entre 8.8 et 10.8 psi
  2. Pulvérisez du Star Pilot ou nettoyant frein autour de la zone de fuite de vide suspectée. Si le moteur monte en régime , vous avez trouvé la fuite. Si le fonctionnement du moteur ne change pas, poursuivre la recherche.
  3. Les fuites d’air à la base du carburateur et à l’entretoise sont généralement dues à des joints défectueux. Vérifier les surfaces planes .
  4. Des défauts dans les pièces du carburateur peuvent provoquer des fuites de vide.
  5. Fuite de dépression de l’arbre du papillon – arbre et bagues usés.
  6. Fuite de vide au starter automatique.
  7. Fuite du joint collecteur.
    En dessous, de l’huile moteur est aspirée dans les orifices d’admission, ce qui provoquera une fumée d’échappement bleue ou blanche. Cela se produit généralement avec les reconstructions de moteur où les culasses ont été fraisées, ce qui créer de nombreuses fuites sous vide.
  8. Une vanne PCV (ou une durite) défectueuse peut provoquer une fuite de vide irrégulière et un fonctionnement irrégulier.
  9. Modulateur de vide (vaccum modulator) rompu à la transmission (C4, C6 et FMX). Cela provoque non seulement une fuite de vide, mais également une perte de fluide de la transmission, car le fluide est aspiré dans l’admission du moteur et brûlé, ce qui provoque également la formation de fumée.

Si votre moteur cale au démarrage :

  • Régime de ralenti réglé trop bas
  • Fuite de vide d’air (voir au dessus).
  • Le point d’allumage ou l’espace de l’allumeur Pertronix est mal réglé.
  • Mauvaise masse sur le distributeur d’allumage.
  • Trop de retard à l’allumage .
  • Flotteur ou niveau de flotteur réglé trop haut .

Prochain épisode : ratées à l’allumage et accélérations

Continue Reading