Episode 3 : Le moteur tourne mal

Le moteur tourne mal :

  • Le carburateur s’étouffe (avec un mélange riche).
  • Mélange de ralenti mal ajusté.
  • Joint de collecteur d’admission, entretoise de carburateur, durites .
  1. La dépression du collecteur doit être de 15 à 22 pouces mercure au ralenti (à vérifier au dépressiomètre) soit entre 8.8 et 10.8 psi
  2. Pulvérisez du Star Pilot ou nettoyant frein autour de la zone de fuite de vide suspectée. Si le moteur monte en régime , vous avez trouvé la fuite. Si le fonctionnement du moteur ne change pas, poursuivre la recherche.
  3. Les fuites d’air à la base du carburateur et à l’entretoise sont généralement dues à des joints défectueux. Vérifier les surfaces planes .
  4. Des défauts dans les pièces du carburateur peuvent provoquer des fuites de vide.
  5. Fuite de dépression de l’arbre du papillon – arbre et bagues usés.
  6. Fuite de vide au starter automatique.
  7. Fuite du joint collecteur.
    En dessous, de l’huile moteur est aspirée dans les orifices d’admission, ce qui provoquera une fumée d’échappement bleue ou blanche. Cela se produit généralement avec les reconstructions de moteur où les culasses ont été fraisées, ce qui créer de nombreuses fuites sous vide.
  8. Une vanne PCV (ou une durite) défectueuse peut provoquer une fuite de vide irrégulière et un fonctionnement irrégulier.
  9. Modulateur de vide (vaccum modulator) rompu à la transmission (C4, C6 et FMX). Cela provoque non seulement une fuite de vide, mais également une perte de fluide de la transmission, car le fluide est aspiré dans l’admission du moteur et brûlé, ce qui provoque également la formation de fumée.

Si votre moteur cale au démarrage :

  • Régime de ralenti réglé trop bas
  • Fuite de vide d’air (voir au dessus).
  • Le point d’allumage ou l’espace de l’allumeur Pertronix est mal réglé.
  • Mauvaise masse sur le distributeur d’allumage.
  • Trop de retard à l’allumage .
  • Flotteur ou niveau de flotteur réglé trop haut .

Prochain épisode : ratées à l’allumage et accélérations

Continue Reading

Episode 2 : Le démarreur fonctionne mais le moteur ne démarre pas

Vérifier la présence d’essence dans le carburateur.

  1. Enlever le filtre à air et faire bouger le papillon de gaz. L’essence doit couler dans les corps.
  2. Si ce n’est pas le cas, vérifier la présence d’essence dans les cuves ? Si présence d’essence, défaut de pompe d’accélération.
  3. Il n’y a pas d’essence dans les cuves, ya t-il de l’essence dans le réservoir ? Ne rigolez pas cela arrive très souvent.
  4. Il y a de l’essence dans le réservoir ! Déconnecter la durite d’essence du carburateur et la mettre dans une bouteille, après un coup de démarreur l’essence doit couler .

Il n’y a pas d’essence qui arrive, vérifier la pompe à essence ou une durite pincée. Vérifier les durites entre le réservoir et la pompe (débris, durites abimées ou pincées.

Il y a de l’essence ! Vérifier votre allumage.

  1. En premier vérifier la présence d’une étincelle aux bougies. Il faut démonter une bougie et plaquer le corps sur le moteur (masse) fil branché. Mettre un coup de démarreur (à 2 c’est mieux), les étincelles sont visibles (attention au coup de jus dans les doigts).
  2. Il n’y a pas d’étincelle ! Enlever le chapeau de distributeur, inspecter les contacts dans le chapeau ainsi que les vis platinées. Écart entre les points, capot de distributeur fissuré ou rotor endommagé.
    Le condensateur peut aussi être HS, vérifier celui-ci, il suffit de brancher un multi-mètre à ses bornes, se positionner sur « ohm » ou le signe « oméga » à 1000 ou 1k et lire la valeur. Refaire 4 ou 5 fois la manip. Si la valeur reste identique … Ce n’est pas lui ! Si la valeur change alors … faut le changer aussi !
  3. S’il n’y a pas d’étincelle et que vous avez inspecté le distributeur, vérifiez que le pôle positif (+) de la bobine d’allumage est alimenté et que le contacteur d’allumage est en position « ON ». Ensuite, vérifier la puissance à la borne positive de la bobine tout en démarrant le moteur (multimètre).
  4. S’il y a du courant à la borne positive mais pas d’étincelle au niveau du faisceau secondaire, suspectez la bobine d’allumage.
  5. Si la borne positive de la bobine n’est pas alimentée avec le contact mis et lors du démarrage, suspectez le contacteur d’allumage ou son câble de résistance.
  6. S’il n’y a pas de courant à la borne positive alors que le contacteur d’allumage est en mode « démarrage », vérifier l’alimentation à la borne « I » du solénoïde du démarreur. « I » est ce qui alimente complètement la bobine d’allumage avec du 12 volts au démarrage.

S’il y a des étincelles et du carburant, voici d’autres éléments à vérifier.

  1. Le moteur démarre-t-il normalement ou ne démarre-t-il pas de manière inégale (comme si une bougie avait été retirée ou défectueuse)
  2. Si le démarrage est irrégulier, vérifier la compression. La compression doit être égale sur tous les cylindres. Une compression inhabituellement faible sur un ou plusieurs cylindres indique un problème mécanique grave : segments, un arbre à cames, un joint de culasse endommagé, une culasse ou un bloc fissuré ou un piston endommagé.
  3. En cas d’échec du calage d’allumage, vous entendrez un déclic révélateur ainsi qu’une séquence de démarrage inhabituelle. Arrêtez immédiatement pour éviter d’endommager le moteur. Parfois, il y a aussi des ratés par le système d’admission ou d’échappement.

Prochaine bricole du vendredi : « Le moteur démarre mais tourne mal »

Continue Reading

Conversion EFI

2. Voila reste maintenant la sonde AFR et la pompe a essence

Conversion Carburateur / Injection

I. Démontage du Carburateur

 

 

II. Pose du nouveau systeme injection

III. Câblage

Schéma électrique
Schéma électrique

  • 1 + permanent directement sur le solenoid
  • 1 + après contact sur le + bobine
  • 1 tach sur le – de la bobine (dixit constructeur mais défaut Ecu « Rpm Noise » ) boitier Msd ou filtre antiparasite
  • 1 pour le ventilo électrique si il est présent  (avec un relais !!)
  • 1 + pour la pompe a essence directement sur la pompe electrique (sans relais !! pour le Fitech mais avec pour Edl E-street par exemple )

Pour la pompe a essence il y a plusieurs choix :

  • Une pompe haut debit et haute pression comme Fitech 40005 et dans ce cas il faut tirer une durite de retour au reservoir
  • Fitech Fuel sump 40003 ou Edelbrock 3605 : réservoir avec pompe haute pression immergée et pas de retour au réservoir, dans ce cas on garde la pompe mécanique d’origine

Edelbrock 3605 (solution choisie). Même principe que le Fitech 40003 mais plus compacte.
Edelbrock 3605 (solution choisie). Même principe que le Fitech 40003 mais plus compacte.

IV. Pose de la sonde AFR

 

V. Montage de la pompe à essence

On utilise l’arrivée de la pompe mécanique d’origine pour alimenter le réservoir et la pompe intermédiaire haute pression (3 bars en sortie). La commande de pompe se fait directement par le bloc injecteur.

A la mise de contact, la pompe s’active trois secondes afin de mettre en pression le système.
Pour amorcer la premiere fois, ne pas brancher le connecteur de la pompe électrique et essayer de démarrer pendant 10 secondes afin de remplir la pompe électrique avec la pompe mécanique.

  • Paramètrage de base en fonction de votre moteur
  • Nombre de cylindres : 8
  • Cid du moteur : 331
  • AAC : 3 (pour un edl 7022)
  • Regime max : 6200 Tr
  • Debit de pompe : 70 pour une pompe normal et 40 pour un pompe edl 3605

(à chaque fois il faut valider pour envoyer les infos à l’ECU)

Brancher la pompe électrique, et essayer à nouveau, et là c’est parti.
L’auto tourne comme une patate pendant 1 min et le ralenti se cale directement aux paramètres enregistrés (800 tours / min) avec un ralenti bien rond et stable grâce a le pompe électrique.

C’est fini !

Enjoy!
Enjoy!

Liste des pièces utilisées pour ce tuto :

  • Fitech Go Efi 4 ou Gostreet
  • Edelbrock 3605
  • Durite tressée 8.73 mm
  • du câble électrique
  • Raccords Dash 6
  • Moroso 66390 (adaptateur tige filtre à air)
Continue Reading