Injection Sniper Efi

Installation Sniper Efi Complete avec gestion de l’avance à l’allumage.

  • Master Kit Sniper Efi 4150 550-511K
  • Allumeur Efi hyperspark en fonction de son moteur
  • Boitier d’allumage Sniper hyperspark Efi 556-151
  • Bobine Efi hyperspark SNE-556-152
  • Sealing Kit Holley 520-2
  • Plaque de fermeture de pompe mécanique Ref 1516

L’option choisi permet de contrôler l’avance à l’allumage mais cela n’est pas obligatoire. Votre allumeur et bobine déjà en place fonctionneront très bien dans ce cas. Un système d’injection prend tout son sens si l’allumage est contrôlé en temps réel . Je ferai donc paramétrer mon système à distance par un pro référencé chez Holley aux US. La voiture fonctionne très bien sans faire appel a eux mais je vais au bout de la démarche

Perçage du réservoir

Percer le réservoir après démontage (soit à coté de la jauge soit au niveau du tube de remplissage). Tous les raccords sont fournis. Il faut absolument que le tube intérieur plonge au fond du réservoir afin d’éviter la cavitation.

Retirer une ligne d’essence pour le retour de l’essence imbrulée. Ligne de 3/8 de pouce pour l’alimentation et 5/16 minimum pour le retour. Il faut tirer un fil sur toute la longueur (fourni) pour alimenter la pompe

Retour au reservoir

Installation de la pompe haute pression

Installation de la nouvelle pompe a essence fournie (haute pression 58 Psi). 2 filtres sont fournis, le pré filtre de pompe et le filtre haute pression.

Nouvelle pompe à essence

Suppression de l’ancienne pompe mécanique et installation de la plaque d’obturation. La plaque peut bien sur être fabriquée

Plaque d’obturation de pompe méca

Sonde O2

Installation de la sonde O2. Pour cela il faut percer le tube d’échappement. Les dimensions et distances sont fournies dans la doc. Les colliers et joints sont fournis. Montage par collier ou possibilité de souder le support de sonde.

Sonde lambda

Nouveau Throttle Body

Après avoir supprimé le carbu, installation du nouveau Throttle body . Cela se fait comme un carburateur normal. Les injections sifflent beaucoup à l’acceleration, surtout sur des collecteurs d’admission Dual plane. Pour ma part installation du Seal kit (spacer proposé par Holley) très efficace. Pensez bien une fois le système démarré a vérifier la course de la pédale d’accélérateur afin d’ouvrir a plus de 85 % les papillons de gaz. (TPS sur votre écran)

Nouveau Throttle body

Section allumage

Mise en place du boitier d’allumage. Choisir un endroit sec et pas trop prêt d’une source de chaleur. Boitier de décharge capacitive, multiplie les étincelles et la puissance des étincelles.

Le boitier n’est cependant pas obligatoire. Le coil driver fourni avec le master kit suffit.

Boitier Hyperspark

Avant de démonter l’allumeur d’origine, ne pas oublier de caler le moteur sur le point mort haut du cylindre 1. Damper sur le TDC et doigt d’allumeur qui pointe sur le fil numero 1 pour être sur.

Vous pouvez maintenant démonter votre allumeur, ne pas faire tourner le moteur de cette position, sinon vous devrez retrouver le PMH

Calage moteur

L’allumeur choisi est donc un Hyperspark spécifique couplé à sa nouvelle bobine. Les bobines classiques type MSD blaster fonctionnent très bien mais dans le but de faire une installation complète et homogène, j’ai choisi le bobine sniper.

Allumeur et bobine sniper

Vous pouvez maintenant installer votre nouvel allumeur. Le doigt pointant dans la même position que celui que vous venez de démonter. Il faut déphaser l’allumeur d’une dizaine de degrés. Cela est simplicime grâce au guide plastique fourni par Holley. La marque, sur le guide, donne la position du fil de cylindre 1.

Dephasage

Vous pouvez maintenant remonter le capot d’allumeur, et recabler votre allumeur suivant l’ordre d’allumage.

Fil de bougie 1

Mise en place de la nouvelle bobine. Il faut juste refaire la manchon du fil de bougie. Tout est fourni.

Bobine
Cablage terminé

Toutes les documentations fournies, vous aideront pour les différentes étapes, c’est très bien illustré.

Mettre le contact.

Entrer les paramètres de votre moteur.

  • Nombre de cylindres
  • Cylindrée
  • Type d’allumeur
  • Vitesse de ralenti choisi

Et c’est parti.

Sniper Software

Le système est en auto apprentissage, il est conseillé de rouler environ 200 kms avant de faire des modifications mais tout est modifiable.

Soit sur l’écran du sniper, soit sur un PC avec le logiciel Holley. Tout est disponible sur le site Holley dans la section support. Les logiciels, les firmware de mise a jour et toutes les docs. Ce tuto reste simple mais les possibilités sont infinies :

  • Gestion d’avance
  • recherche de puissance
  • réduction de consommation
  • Rouler au E85 etc etc

Cette installation est réalisée sur un moteur Mopar mais il n’y pas de différence par rapport a un V8 Ford ou Chevrolet sauf l’allumeur et son ordre d’allumage. La plaque de masquage de la pompe mécanique est la même pour tous. Pour avoir testé d’autres marques, la qualité Holley est au rendez-vous et tout est plug and play. Il vous faudra environ une bonne journée mais rien de rébarbatif dans l’installation si on est un peu manuel.

Enjoy

Continue Reading

Installation d’un radiateur d’huile et remplacement de carter d’huile/pompe à huile/crépine

Cet outil est proposé par David Le_Zou.

Préambule

  • Lire ce tutoriel complètement, si besoin plusieurs fois, avant de commencer.
  • Je ne précise aucune référence de pièce qui pourrait différer sur votre véhicule. (carter/filtre notamment)
  • Cette opération a été effectuée sur une Mustang Coupe 1966, V8 289ci, Boite manuelle 3 vitesses. Ce tutoriel peut ne pas s’appliquer à votre véhicule si ses caractéristiques sont différentes.

  • Outils utilisés par l’auteur : clés/douilles 8mm/13mm pour la grille de face avant, clés/douilles 7/16, 9/16 , ½ ,7/8 rallonge et cliquet, clé à filtre à huile, maillet en caoutchouc/bois, pansements, pince coupante, grattoir a joint/decapjoint.
  • Des chiffons, beaucoup. Un grand carton plat, un récupérateur d’huile, un entonnoir
  • Un pont ou cric/chandelles

Installation d’un radiateur d’huile (Hayden 457 => https://www.rockauto.com/en/moreinfo.php?pk=3843678&jsn=1 )

(Pour le remplacement du carter/pompe à huile/crépine, rendez-vous directement à l’étape 10)

Étape 1 : lever la voiture et s’assurer qu’elle est stable. Installer un grand carton à plat, le récupérateur d’huile sous le carter et vider l’huile (je l’ai fait à froid pour ne pas me bruler pour la suite, donc c’est plus long mais nous ne sommes pas presses).

S’il fait beau, mettez votre bidon d’huile moteur neuve au soleil pour la fluidifier.

Étape 2 : démonter la face avant et un des 2 klaxon (le gauche pour moi)

Étape 3 : Assembler les connecteurs coniques au radiateur et a l’intercalaire de filtre. Utiliser de la bande téflon si besoin pour l’étanchéité.

Étape 4 : manœuvrer le radiateur a huile en place avec précaution et le placer de manière à pouvoir passer les durites sans les couder. Dans mon cas j’utilise une ouverture (cote conducteur) faite pour les durites de climatisation.

Le radiateur est fixe contre le radiateur moteur ou clim par 4 tiges en plastiques et 4 carrées de mousse intercalées.

Fixer le radiateur, couper les tiges.

Étape 5 : enlever le filtre à huile, choisir le bon adaptateur pour l’intercalaire (se servir de l’ancien filtre pour essayer les différent pas et trouver le bon. Insérer le joint torique dans son logement de l’intercalaire, déposer un peu d’huile neuve et le visser en place. Pensez à orienter les 2 connecteurs de manières a pouvoir connecter les durites et à ne pas créer de coude.

Dans le cas présent : orientation vers le bas :

Étape 6 : huiler le joint du nouveau filtre (plus court si besoin à cause de l’intercalaire) et le visser. Laisser environ 1cm entre le filtre et l’intercalaire

Étape 7 : installer les durites. Sur l’intercalaire la sortie d’huile est à gauche (vu avec la face du joint torique en haut). Dans mon cas la sortie d’huile de l’intercalaire va vers l’entrée supérieure du radiateur. Connecter en 1er la durite côté sortie de l’intercalaire (ne pas oublier le collier), puis entrée cote radiateur. Couper et installer les colliers. Procéder ensuite en partant de la sortie du radiateur (en bas pour moi) jusqu’à l’entrée de l’intercalaire (connecteur de droite avec la face du joint torique en haut). Couper et installer les colliers. Serrer uniquement le côté radiateur.

Étape 8 : Munissez-vous d’un entonnoir et d’environ 1l d’huile moteur neuve.

Débrancher la durite cote entrée de l’intercalaire (droite) et la placer en hauteur. Placer l’entonnoir dans la durite et verser l’huile doucement afin de remplir le radiateur et chassez un maximum l’air.

Vous pouvez aussi choisir de pré remplir le radiateur avec les 2 ouvertures en haut, mais c’est vite le bazar après quand il faut l’installer plein d’huile. A vous de voir…

Dès que l’huile commence a couler entre l’intercalaire et le filtre, arrêter de remplir, revisser le filtre et installer la durite sur l’intercalaire.

Il y aura inévitablement de l’air dans le système, on fera un appoint d’huile plus tard.

Utiliser les colliers plastiques fournis pour maintenir les 2 durites en place.

Étape 9 : remonter le klaxon et la face avant.

J’ai mis quasiment 3h pour en arriver là, donc mon carter était quasiment vide et au goutte à goutte.

Remplacement du carter d’huile, de la pompe à huile, de la crépine.

Étape 10 :

Ôter la barre de maintien, elle est vissée dans le longeron, les boulons sont rouillés, vous allez en baver.

Les 2 boulons sont accessibles par les ailes en ôtant ou en braquant les roues.

Attention, cette barre a un sens de montage (droite/gauche mais non confirmé ), ce sera important au remontage. Pensez à noter ce sens si vous déplacez la barre.

Étape 11 : retirer le démarreur. Déconnecter le câble électrique et les 2 boulons. Attention il est relativement lourd, si vous travaillez couché sous l’auto (ou même debout) prenez vos précautions !

Étape 12 : ôter les boulons du carter d’huile.

Ils sont en 7/16 sauf les 4 aux extrémités qui sont en ½. Ceux immédiatement de chaque côté des arrondis.

Étape 13 : déposer le carter d’huile. Si vous devez forcer, attention au plan de joint. Posez-le à l’envers (à plat) à coté du nouveau et comparez-les.

Étape 14 : ôter/nettoyer l’ancien joint. Selon ce qui a été fait, cela peut être plus ou moins facile. Attention de ne pas abimer le plan de joint si vous devrez gratter. Utiliser une spatule/grattoir adapté, un tampon inox, de la paille de fer 000, du Loctite 7200 (ou autre décapeur chimique). Renseignez-vous AVANT.

Étape 15 : démonter la crépine, conserver les boulons et rondelles en cuivre. Démonter la pompe à huile, attention à la tige d’entrainement ! Conservez les boulons pour la nouvelle pompe.
Nettoyer les restes de joint sur le moteur le cas échéant.
Installer le nouveau joint sur la pompe à huile neuve et la réinstaller en faisant attention à bien aligner/insérer la tige d’entrainement.
Installer la nouvelle crépine et son joint neuf.

Étape 16 : Installation du nouveau joint de carter, Dans mon cas, un joint Felpro en une seule pièce.
Graisser légèrement et insérer les 4 tiges d’aide bleues dans les trous ½ pouce (cf. étape 12)
Clipser le nouveau joint sur les 4 tiges bleues
Vérifier que le nouveau joint est propre et entre bien dans les fentes prévues.

Étape 17 : Si votre nouveau carter est identique à l’ancien, l’installer avec les boulons 7/16. Remplacer ensuite 1 à 1 les tiges bleues par les boulons ½.
Si votre nouveau carter est différent/plus haut…. C’est la merde… enfin pas trop 😊
Dans ce cas il faut retirer le support du idler arm cote passager pour descendre le center link de quelques centimètres.

Une fois la barre de direction descendue, le nouveau carter passe.
il suffit de le manœuvrer et de le clipser sur les 4 clips bleus, puis réinstaller les boulons 7/16. Retirer ensuite les 4 clips bleus et installer les 4 boulons ½.
N’oubliez pas d’installer le bouchon de vidange sur le nouveau carter.

Étape 18 : Réinstaller le support de direction cote passager
Réinstaller le démarreur et le connecter
Réinstaller la barre de renfort

Étape 19 : Remplir votre nouveau carter d’huile
Vérifier qu’il n’y a pas de fuite au niveau du filtre et de l’intercalaire.
Faites tourner le moteur quelques minutes tout en vérifiant l’absence de fuite au niveau du carter/intercalaire/radiateur d’huile, vérifiez aussi la pression d’huile.
Faites un appoint d’huile si nécessaire.

Étape 20 : Corriger les éventuels problèmes et sinon ranger le bazar, nettoyer les outils et aller vous désaltérer 😊

N’oubliez pas de vérifier le serrage de la barre de renfort et du support de direction cote passager après un essai routier

Si vous imprimez ce tuto, cet espace est pour vos notes.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Continue Reading

Restaurer votre vieux boîtier de chauffage

Vincent Thms nous propose aujourd’hui de restaurer le vieux boîtier de chauffage de notre Mustang. Ce tuto a été réalisé avec une Ford Mustang de 1966.

Les étapes sont nombreuses, mais cela se fait assez simplement, soyez tranquille ;).

Également, retrouvez, à la fin du tuto, la liste des équipements utilisés.

La procédure à suivre

  1. Débrancher la batterie
  2. Vidanger le liquide de refroidissement
  3. Déconnecter les tuyaux raccordés à l’admission et à la pompe à eau
  4. Afin d’éviter d’avoir du liquide refroidissement qui coule dans l’habitacle quand on déconnecte le radiateur de chauffage, souffler le liquide restant à l’aide d’air comprimé
  5. Déconnecter les tuyaux au niveau du radiateur, n’y arrivant pas facilement, je le ferai quand le boitier sera désolidarisé de la cloison pare-feu
  6. Repérer les câbles de commande du chauffage, les déconnecter
  7. Débrancher l’alimentation électrique du ventilateur
  8. Enlever la boîte de chauffage, si la Mustang est équipée de kick panels avec des haut-parleurs, enlever celui côté passager
  9. La boîte de chauffage est fixée par 4 écrous à enlever dans le compartiment moteur et une vis sous le tableau de bord
  10. Dégager le boiter de chauffage afin de retirer les tuyaux raccorder au radiateur de chauffage
  11. Démonter la boite en retirant les agrafes.
  12. Démonter ce qui est possible, nettoyer le maximum et repeindre.
  13. Coller les joints fournis dans le kit. Utiliser de la colle contact néoprène
  14. Remonter le moteur du ventilateur et la turbine sur la plaque de montage
  15. Remonter la plaque avec le ventilateur sur la boîte, refermer la boite de chauffage et remettre les agrafes. Vérifier que les systèmes de déviations d’air fonctionnement bien.
  16. Installer le plénum (boîtier dirigeant l’ai vers les pieds ou vers le pare-brise)
  17. Avant de remettre le boitier en place, j’ai fileté les 3 commandes de clapets. Ceci afin de permettre que les câbles de commande ne s’échappent de leur logement. Filetage en M5 (écrou pour clé de 8mm)
  18. Remettre le boitier dans la voiture sans oublier le joint circulaire vers la cheminée et celui autour du moteur de ventilateur. Cette étape est à faire à 2 pour plus de simplicité.
  19. Pour fixer le boitier, 4 écrous côté compartiment moteur et une vis côté intérieur
  20. Installer les durites et mettre les colliers de serrage.  Celle du haut se raccorde à la pompe à eau et celle du bas à l’admission.
  21. Remplir de liquide refroidissement. Le niveau sera à contrôler une fois que la voiture aura un peu tourné.
  22. Enlever la grille sous le pare-brise (grille où peut aussi s’installer un haut-parleur central)
  23. Enlever la radio pour avoir plus de place pour travailler
  24. Placer les embouts sur les flexibles avant de faire glisser le flexibles par le dessus. Vu que j’ai réutilisé un ancien flexible, il y a lieu de le fixer au support par 2 vis. Fixer le support avec les clips fournis ou avec un vis et écrou.
  25. La buse côté conducteur fournie est trop court donc j’ai remis l’ancienne qui est encore dans un état plus que correct. Voyez la différence entre la buse d’origine et celle de re-fabrication (photo 25).
  26. Raccorder les flexibles au plénum et replacer les 3 câbles de commande
  27. Plus qu’à faire tourner et puis refaire l’appoint de liquide de refroidissement

Liste du matériel utilisé / à utiliser

Un kit complet si vous avez tous les éléments de la liste ci-dessus à changer : https://www.cjponyparts.com/heater-rebuild-kit-1965-1968/p/HRK1/

Et pour ceux qui n’ont plus du tout de boitier de chauffage :


Continue Reading

Changer les amortisseurs avant

Il y a quelques temps, nous vous proposions un tuto sur le remplacement des amortisseurs arrière.

Aujourd’hui, grâce à Vincent Thms, nous vous offrons celui pour les amortisseurs avant. Celui-ci a été réalisé avec une Ford Mustang de 1966.

Les différentes étapes sont les suivantes :

  1. Retirer la roue ;
  2. Mettre un deuxième cric sous le bras inférieur pour comprimer un peu le ressort ; ce sera également plus facile pour remonter le nouvel amortisseur ;
  3. Enlever les 2 vis au niveau de la tourelle d’amortisseur ;
  4. Enlever les 2 écrous du bas de l’amortisseur au niveau du bras inférieur. Celui à l’avant s’enlève avec un clé plate de 1/2″, s’il n’est pas possible de mettre une clé à cliquet avec une douille. Celui à l’arrière par contre s’enlève très facilement avec une allonge ;
  5. Enlever l’amortisseur en fin de vie par le dessus au travers du support d’amortisseur ;
  6. Avant de mettre le nouvel amortisseur, faites tourner la tête d’amortisseur afin d’elle soit à 90° par rapport au support du bas. Ceci afin de facilité la mise en place ;
  7. Placer le nouvel amortisseur. Ne pas oublier de placer les rondelles en caoutchouc ;
  8. Commencer par les vis du dessus. Pour les écrous, rondelles métalliques et caoutchouc du bas, ajuster avec le cric sous le bras inférieur si nécessaire pour faciliter la manœuvre ;
  9. Plus qu’à tester sur la route ! En tout cas, ce sera mieux que les vieux Monroe en fin de vie…
Continue Reading

Changement du démarreur et fiabilisation du démarrage

Ce tutoriel est rédigé par Jar Vis.

Il a pour but de vous montrer comment fiabiliser la chaîne de démarrage de votre Mustang ancienne. Sur beaucoup de nos « mamies », le relai utilisé entre la batterie et le démarreur n’est pas d’une fiabilité exemplaire et il arrive trop souvent de voir des pannes à cause d’un relai collé. Partant de ce constat je souhaitais changer mon démarreur d’origine par un modèle plus puissant et moderne. J’ai opté pour le modèle de chez Mr GASKET distribué en France.

Cette modification va me permettre de shunter le relais de démarrage afin que la puissance ne passe plus par celui-ci mais directement par le démarreur. 

Voici le lien du fabricant :

https://www.holley.com/products/electrical/starters/parts/51322ZG

Avant de commencer les travaux il vous faut réunir le matériel suivant :

  • 1 clé à cliquet
  • 1 douille taille US 3/8 
  • 1 câble multibrin de 1,5mm² gainé silicone (résistant à la chaleur)
  • 1 clé BTR

Pour commencer il faut débrancher le câble rouge de la borne positive de votre batterie et protéger la cosse avec de l’adhésif d’électricien par exemple pour éviter tout court-circuit.

Ensuite mettre votre belle sur Chandelles ou sur un pont si vous en possédez un (le top !)

Repérer le démarreur qui est en bas à droite du moteur dans le sens de la marche.

  1. Dévisser la cosse du démarreur reliée au relais de démarrage (sur le côté du démarreur) -> photo 1
  2. Dévisser le démarreur avec la clé à cliquet, il y a deux vis à enlever, normalement l’accès est assez aisé cela ne devrait pas vous poser de problème. Dévisser progressivement et ôtez le démarreur avec soin sans heurter la biellette de direction. -> photo 2
  3. Si nécessaire, profitez-en pour bien nettoyer la surface de contact du démarreur.
  4. Une fois l’ancien démarreur retiré (photos 3 et 4), il faut indexer le nouveau afin qu’il rentre bien dans son logement. Pour ce faire, il faut dévisser les deux vis BTR de la couronne et la faire tourner selon l’indexage voulu. Ensuite remettre les vis en serrant correctement au contact (le couple préconisé est de 50Nm).
  5. Il suffit maintenant de remettre en place le nouveau démarreur à la place de l’ancien en utilisant les deux vis préalablement retirée.  Attention à ce que le nouveau démarreur ne touche pas la bielette de direction comme cela a été le cas pour moi. J’ai dû redémonter le tout afin de modifier l’indexage pour que le démarreur ne touche plus.
  6. Il est maintenant temps de modifier le câblage du relais. C’est très simple. Il faut réutiliser le câble qui était branché sur l’ancien démarreur et le visser au relais de démarrage mais côté gauche plus batterie. Ensuite il faut ajouter un câble de 1,5mm² , l’équiper d’une cosse et le brancher sur le relais côté droit Ou etait le gros fil precedent.
  7. Côté démarreur il faut ensuite visser et brancher ces deux câbles suivant la photo 7. 
Continue Reading

Remplacer l’attache du loquet de porte (door latch coupling)

Eh bien on peut dire que cette pièce a fait couler de l’encre, ou, en tout cas, frapper des touches de clavier ! J’ai été confronté au changement de cette pièce, qui était cassée, ce qui m’empêchait d’ouvrir, fermer ma portière passager. Récemment, quelques personnes du groupe Facebook Mustang anciennes ont été confrontées au même problème. Alors, c’est parti pour le tuto !

Note : certaines attaches sont livrées sans rondelles, tandis que d’autres le sont avec 3 rondelles (deux en plastiques – une grande et une petite – et une en métal).

Enfin, (6) placer l’attache en suivant l’ordre suivant (si vous avez les rondelles fournies) :

    Merci à Michaël (aka. Clark98) pour ses conseils.

    Continue Reading

    Remplacer les lames de suspension

    Ce tuto est rédigé par Stefan. Merci à lui pour sa participation !

    Marre de brouter tous les dos-d’âne se multipliant sur nos routes, j’ai décidé de remplacer les lames d’amortisseur dans l’espoir de gagner quelques centimètres.

    J’ai donc opté pour 4 lames « légèrement renforcées » et des « manilles de lame inox rehaussées de 2,5 cm pour double ligne d’échappement » (Shackles).

    Prévoyez également un nouveau « kit de vis d’œil de lame » et les 4 cavaliers U car les anciens seront à coup sûr grippés.

    Au niveau outillage, rien de spécial, sauf peut-être des clés plates en pouces, plus sûr pour enlever les écrous grippés par les années. Pour ma part, j’ai fait un mixte entre les clés en pouce et les douilles en métrique. Prévoir un tournevis qui vous aidera à retirer les anciens silent blocs des Shackles (fournis dans le nouveau kit).

    Nous pouvons rentrer dans le dur !!

    1. A l’aide d’un cric, soulever la voiture par le pont, en le protégeant à l’aide d’une plaque de bois. Lever assez haut pour pouvoir monter les chandelles le plus haut possible, ça n’en sera que plus confortable !! (Photo 1)
    2. Placer les chandelles sous le longeron à côté de la fixation des lames, MAIS SANS DEBORDER SUR LES LAMES, vous ne pourriez pas les descendre !!! (Photo 2)
    3. Ensuite redescendre le pont pour que les longerons se mettent en appui sur les chandelles, JUSTE EN APPUI, NE PAS REDESCENDRE TROP BAS.
    4. Desserrer le support de lame en dévissant les 4 écrous mais NE PAS LES ENLEVER.
    5. Monter ou descendre le pont afin d’arriver au point d’équilibre pour que les supports en U soient libres (Photo 3). Les lames ne sont plus sollicitées et vous pouvez travailler en toute sécurité, sans perdre un doigt !!
    6. Démonter la plaque cette fois, sans oublier de dévisser l’amortisseur – tant qu’à demonter les bras des amortisseurs, autant les changer – (Photo 4) et le sortir de son logement en le soulevant doucement (de toute façon il ne montera pas vite !!!). – lire aussi notre tuto pour changer les amortisseurs arrières.
    7. Démonter maintenant le Shackle (appelé aussi jumelle, sous la jupe arrière) en dévissant les vis du haut et du bas pour le dégager complètement : la lame peut se poser au sol.
    8. Enlever les vieux silent blocs restés dans l‘encrage de la voiture (vis du haut) avec un tournevis (pour ma part, j’ai pris un petit tournevis pour transpercer le caoutchouc pour avoir de la prise)
    9. Remettre les nouveaux silent blocs avec de la graisse (en règle générale, remettre de la graisse sur tous les éléments faisant contacts entre eux, cela évitera les couic-couic par la suite !!)
    10. Enlever maintenant le boulon restant sur la fixation avant (l’œil de la lame) en mettant une clé des 2 côtés (eh oui, ça tourne sinon !) et enlever la vis : ATTENTION, LA LAME TOMBE !
      1. Récupérer la grosse rondelle et la remettre sur la nouvelle vis pour ne pas tout redémonter une fois fini …croyez en mon expérience !! –
    11. Pour le remontage, procéder exactement dans le sens inverse, vous devrez surement réajuster la hauteur du pont pour pouvoir remettre la plaque sous l’axe du pont avec les fixations en U et n’oubliez pas de refixer l’amortisseur ! Veillez à bien positionner le téton de la lame dans le trou de la plaque.
    12. Bien resserrer le tout et Enjoy !

    Pour ma part, j’ai gagné 5cm (2,5 des Shakles, et 2,5 des lames). Je verrais s’il faut rehausser l’avant également, au quel cas, je referai un nouveau tuto.

    Continue Reading

    Changer les amortisseurs arrières

    Les amortisseurs arrières sont souvent usées lorsqu’on reçoit notre Mustang des États-Unis (je sais de quoi je parle…). Je vous propose donc un simple tuto pour que vous puissiez les changer vous-même. Idéalement, il est préférable d’utiliser un pont si vous en avez un à disposition.

    1. Retirer le dossier de la banquette arrière (tirer vers le haut).
      Les amortisseurs sont fixés par un boulon, accessible sous les sièges.
    2. Utilisez une douille de 9/16 pour desserrer l’écrou et le contre-écrou..
    3. Retirer les écrous ainsi que les silent blocs.
    4. Passer sous la voiture et dévisser les écrous à la base.
    5. Réaliser l’opération en sens inverse pour monter les nouveaux amortisseurs.

     

    Continue Reading

    Nettoyer le système de chauffage (avec un tuyau d’arrosage)

    Bien souvent, le chauffage de votre Mustang marche peu ou pas. Plusieurs solutions s’offrent alors à vous : démonter le tableau de bord, accéder au chauffage, le vérifier et le nettoyer/remplacer ; ou bien utiliser un tuyau d’arrosage pour nettoyer l’intérieur des durites de chauffage. Je vous propose aujourd’hui un tuto pour la deuxième solution.

    Dans le compartiment moteur, les deux durites de chauffage sont celles situées côté passager et qui traversent la cloison pare-feu pour se connecter à la pipe d’admission et au bloc moteur.

    1. Vidanger un peu de liquide de refroidissement par la purge du radiateur. 2 ou 3 litres suffisent (visse en bas a droite)
    2. Débrancher les deux durites côté bloc moteur / pipe d’admission. Points d’attention : du liquide de refroidissement va s’écouler ! Les durites peuvent être « collées » avec le temps, dans ce cas, utilisez un tournevis plat pour les décoller petit à petit.
    3. Placer l’une des deux durites vers le bas, avec un bac de récupération en dessous.
    4. Faire passer l’autre durite au dessus de l’aile, côté passager et, à l’aide d’un tuyau d’arrosage (ou autre système similaire), injecter l’eau par la durite. De l’eau d’une couleur douteuse doit s’écouler par l’autre extrémité. C’est bien ! Continuer jusqu’à ce que de l’eau claire apparaisse.
    5. Faire la même chose en inversant les durites.
    6. Réitérer l’opération jusqu’à ce que l’eau sorte claire dès le départ.
    7. Rebrancher les durites et refaire le niveau de liquide de refroidissement.

    Maintenant, ça devrait mieux fonctionner.

    Continue Reading